Votre corps vous parle : l’écoutez-vous?

Votre corps vous parle : l’écoutez-vous?

Si je vous demandais de me décrire la relation avec votre corps, que me diriez-vous?

De manière générale, la relation à notre corps est complexe

Et bien souvent, elle l’est parce que, même s’il s’agit de notre corps, on se retrouve souvent face à lui comme face à une terre inconnue, dont on ne comprend ni l’histoire, ni le langage. On le tient pour acquis. On tient pour acquis que tout devrait bien fonctionner sans aucun effort ni aucune attention de notre part.

Notre corps est censé suivre le mouvement.


Souvent, on banalise ses signaux d’alarme tant qu’ils ne perturbent pas trop notre style de vie. On le pousse – souvent – et le plie à notre volonté pour répondre à des attentes pas toujours connectées à nos besoins.

On l’aime quand il nous donne du bien-être et du plaisir. On le rejette quand il nous crée de la douleur et ne suit pas nos attentes. Voire… on l’oublie.

Nous vivons dans une société et une culture qui tend à nier les besoins du corps. Et encore plus son intelligence fondamentale.

Nous avons détourné tous les enseignements et découvertes extraordinaires du pouvoir de l’esprit sur le corps pour, à la place, mettre notre mental aux commandes. Ce faisant, nous finissons par croire au « pouvoir du mental sur le corps ».

Et comme souvent lorsque le mental est aux commandes, nos motivations relèvent alors plus de notre volonté, et de l’adaptation à des critères extérieurs, qu’à nos besoins et élans fondamentaux qui nourrissent notre vraie vitalité.

Et si vous pouviez apprendre à écouter votre corps?

En réalité, pour beaucoup d’entre nous, il faut attendre que le corps envoie des signaux de détresse pour que nous lui prêtions attention et appuyions sur PAUSE… Et c’est quand il commence à s’exprimer dans la douleur et l’inconfort que nous réalisons qu’il a des choses à nous dire.

Et si vous pouviez apprendre à écouter votre corps dans le bien-être et le douceur?

La douceur est tellement sous-évaluée. « No pain, no gain! ». Combien de fois avez-vous entendu cela? Peut-être même est-ce une croyance que vous portez vous-même…

Notre manque de confiance dans les besoins et élans qui nous habitent est telle, que l’on en vient à croire que l’on doit « se pousser » aux limites et au-delà pour réaliser quoi que ce soit.

Et l’on méprise et mésestime le PREMIER outil censé nous indiquer notre route : notre corps.

Le corps ne ment pas.

Suite à mon propre chemin d’auto-guérison à l’écoute de mon corps par la Méthode de Libération des Cuirasses©, il y a un enseignement qui est devenu une certitude éprouvée dans mon expérience : le corps ne ment pas.

On peut se raconter et se faire croire beaucoup de choses. Analyser, justifier, expliquer, voire même manipuler les faits pour échapper à des vérités que l’on se refuse de voir.

Par contre, le corps, lui, ne ment pas. Il donne l’heure juste. Et ce n’est pas négociable. Quand le corps s’exprime, il n’y a pas matière à négocier. Il y a à écouter.

Il sait ce à quoi notre mental et personnalité n’ont souvent pas accès. Quand on est pris dans des croyances et des conditionnements de toute une vie, qu’on observe qu’il y a un malaise, mais qu’on n’a jamais appris à écouter notre vie intérieure, comment faire pour avoir accès à soi?

C’est une vraie question à laquelle beaucoup d’entre nous sommes confrontés à un moment ou l’autre de notre vie.

Comment faire pour apprendre à écouter les messages de notre corps?

S’écouter et entendre les messages de notre corps, de nos émotions et de notre vie intérieure n’est malheureusement pas une matière enseignée à l’école!

C’est souvent un chemin, une décision qui relève d’un élan intérieur profond. Ou qui s’impose comme dernier recours lorsque l’on se trouve confronté à une épreuve, une remise en question majeure ou face à notre corps qui « lâche ».

Là, on décide de suivre « le chemin le moins fréquenté » et de partir à la rencontre de soi-même. Et notre corps est une voie royale pour le faire.

Pourquoi entrer à l’écoute du corps par le biais de la MLC© est-il si puissant?

Parce que l’on donne la parole au corps en suivant son rythme. Sans le forcer. Sans le contraindre. Sans « chercher » quoi que ce soit. Comme un ami que l’on écoute avec bienveillance et intérêt.

En entrant à l’écoute de son corps, on établit un climat de confiance. Et par cette sécurité intérieure que l’on établit avec soi-même, le corps finit par « parler ». Des images, des sensations, des émotions, des prises de conscience….

L’une des découvertes les plus fascinantes (et elle me fascine toujours!) que j’ai faite à travers toutes ces années de pratique de la Méthode de Libération des Cuirasses©, a été de réaliser à quel point chaque émotion et chaque expérience de vie est inscrite dans notre corps. Notre mémoire est dans notre corps.

De nombreuses expériences ont été réalisées auprès de personnes souffrant de maladies générant une perte de mémoire. N’est-il pas extraordinaire d’observer que par le toucher, l’odorat, ou encore la musique, nombre d’entre elles retrouvent instinctivement le souvenir de la personne ou du vécu associé à l’expérience sensorielle?

Ne sous-estimons pas l’intelligence de notre corps. Notre corps sait tout de nous.

Et vous, comment écoutez-vous votre corps?

Prenez un moment de pause, et demandez-vous : Si je laissais mon corps parler en ce moment même, de quoi aurait-il besoin? De mouvement? De repos? De danser? De méditer?

A-t-il besoin de tendresse? De toucher? De plaisir? Est-il adéquatement nourri? Comment aurait-il besoin de s’exprimer? Qu’est-ce qui le ferait se sentir vivant?

Si vous avez du mal à établir le contact avec votre corps, je vous invite à télécharger la Méditation corporelle disponible à la page d’accueil.

Je vous souhaite une bonne découverte de vous-même à l’écoute de votre corps. Et surtout, une relation vivante et bienveillante avec celui qui vous accompagne et vous accompagnera toute votre vie!

Si vous désirez poursuivre l’exploration dans cette rencontre avec votre corps, n’hésitez pas à réserver un appel avec moi. Je me ferai un plaisir de répondre à vos questions.